À l’horizon du quartier du village médiéval de Bormes les Mimosas, vous ne résisterez pas à l’appel de la mer qui vous fait face. Le littoral borméen est tout simplement jonché de magnifiques et grandes plages de sable fin. Et elles n’ont rien à envier aux plus beaux rivages du monde. En hiver, au printemps, en automne ou en été, découvrez des horizons aux couleurs surréalistes dignes de peintures de maîtres et effleurez des sables tous plus fins les uns que les autres !

La diversité des plages de Bormes les Mimosas

Ce ne sont pas moins de 17 kilomètres de sable qui vous attendent ! En effet, la côte Borméenne regorge d’une grande variété de plages. De grandes étendues à proximité des commerces, comme la vaste plage de la Favière, ou de petites criques sauvages et intimes du côté de Cabasson. Il y en a pour toutes vos envies. 

Vue mer Bormes les Mimosas

À proximité du port de la Favière, sa grande plage très accessible s’étend sur 680 mètres de long. C’est donc la plus grande de la commune et son sable est plutôt beige clair.

Si l’on suit le sable et le rivage en marchant du port en direction du Cap Bénat, l’on découvre quelques calanques et criques où de petites langues de sable se cachent. Si vous aimez l’aventure, partez donc dans cette direction, en suivant le sentier du littoral. Les plages et paysages que vous y découvrirez valent bien le détour ! 

Guillaume Voiturier
Plage de l'Estagnol

Du côté du quartier de Cabasson, allant du Fort de Brégançon jusqu’à la frontière avec la commune voisine de La Londe les Maures, c’est une impressionnante collection de plages qui se succèdent : Brégançon, Cabasson, La Vignasse, La Mère Dieu, Grand Jardin, L’Estagnol, Léoube, Pellegrin et une ribambelle de petites criques entremêlées.


Les sables des plages sont tous divers, allant du blanc cassé au gris, du farineux au plus granulé. Et les différentes orientations de ces plages permettent de profiter d’une variété de points vues hétéroclites. Admirez la rade d’Hyères et ses îles d’Or, ou le Fort de Brégançon : joyaux des côtes varoises. Certaines de ces plages de sable fin sont plus difficiles d’accès. En effet, leur point d’entrée principal se situe au niveau de la Plage de Cabasson. Il faut ensuite emprunter le sentier du littoral pour arriver aux autres plages qui se succèdent.  Mais à partir du mois d’avril et jusqu’à octobre les Domaines de l’Estagnol et de Léoube ouvrent un accès au littoral. Vous pouvez aussi rejoindre le sentier qui mène aux plages de Bormes depuis le côté opposé au Fort, au niveau de la plage de l’Argentière dans la commune voisine de La Londe.

Le sentier du littoral : un fil conducteur de plage en plage

Ces belles plages de Bormes les Mimosas au sable fin qui se suivent sont reliées entre elles par un chemin qui longe la côte au fil du sable et des rochers : le sentier du littoral. Pour découvrir une première sélection des plages de Bormes, vous pouvez donc emprunter ce sentier au départ du port de la Favière, en direction du Cap Bénat. Lorsque vous vous trouvez sur la plage de la Favière et que vous regardez la mer, vous vous dirigez vers la droite. Vous longez la côte et profitez de vues imprenables sur la baie de Bormes, tout en foulant le sable de plages plus petites, moins connues et plus discrètes car plus difficiles d’accès.

Au détour des criques et calanques, le chemin vous emmènera jusqu’au Cap Blanc, à l’extrême sud de la commune, où il vous faudra faire demi-tour et revenir sur vos pas car le tronçon qui continue au delà est en cours d’étude et de restauration.

De l’autre côté, au départ du Fort de Brégançon, toujours en vous dirigeant à droite lorsque vous êtes face à la mer, le suivi du sentier permet également de découvrir toutes les autres plages de Bormes les Mimosas. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises, car ici, une plage peut en cacher une autre, et une autre, et une autre…De la plage de Brégançon, en passant par celle de La Vignasse et en allant jusqu’à la plage du Pellegrin, jouissez d’une abondance de plages sur 8 kilomètres !

Sécurité et surveillance des plages à Bormes les Mimosas

Évidemment, la sécurité de tous est essentielle sur nos plages. C’est pourquoi la ville de Bormes les Mimosas met en place une surveillance accrue sur la plage de la Favière ainsi que sur celle de Cabasson. Les postes de secours des deux plages comptent au total 7 maîtres nageurs-sauveteurs, reconnaissables par leur tenue au t-shirt jaune fluo et short rouge ! Ils sont présents tous les jours, de juin à septembre, de 10h30 à 18h30. 

Tout au long de l’année des prélèvements et analyses sont effectués sur les côtes borméennes afin de garantir une veille constante de la bien-portance du milieu maritime au niveau environnemental, ainsi que la qualité des eaux de baignade.

J.M. Liot
SNSM

De plus, la brigade nautique du Var et la SNSM sont présents à l’année sur le plan maritime.

Les méduses

Elles sont présentes tout au long de l’année, par périodes. Elles sont violettes et gélatineuses et si on les approche de trop près, elles nous piquent ! Ce sont les Pelagia noctiluca, ou plus communément appelées méduses violettes. Leur piqûre est fortement désagréable et peut provoquer une irritation de la peau. Il faut s’en méfier, mais elles ne sont évidemment pas mortelles et sont très importantes car elles participent à l’équilibre biologique de la Méditerranée en constituant un maillon essentiel de la chaîne alimentaire.

Tout au long de la saison d’été, les maîtres nageurs-sauveteurs, ainsi que les autorités maritimes et les gardes du Parc National de Port Cros surveillent. Reportez vous au panneaux d’affichages présents à l’entrée des plages pour de plus amples informations, et vous pouvez également consulter ce site internet qui répertorie la présence, ou non, de méduses.

Les posidonies

Les nombreuses petites “algues” que vous voyez sur le rivage sont en fait des herbes marines en fin de vie qui remontent à la surface et s’échouent sur le rivage. Leur présence est un processus naturel et ancestral, essentiel à la tenue de la plage car elle permet d’éviter l’érosion. Ces herbes (et non des algues) se nomment “posidonies” et leurs herbiers, présents dans les fonds marins de toute la Méditerranée, sont indispensables à la préservation de la faune car ils constituent les habitats et le garde manger de très nombreuses espèces. La posidonie est notre amie ! 

Posidonies Bormes les Mimosas

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu