Le projet du Chemin des Sages naît lors d’une séance du Conseil des Sages formé de 9 femmes et 9 hommes de 60 ans et plus, choisis pour leur sage expérience par les Conseillers municipaux. Ce jour-là, le sujet de réflexion porte sur la question de savoir comment faire vivre notre devise républicaine “Liberté, Égalité, Fraternité” ? 

La naissance du Chemin des Sages

L’idée germa que parsemer la ville de phrases émanant de femmes et hommes illustres, mondialement reconnus pour leur sagesse et leur humanisme, pourrait interpeller la conscience des passants borméens comme touristes. Afin de justifier cet audacieux et innovant projet aux yeux du Maire et de son Conseil municipal, la décision est prise d’allier ce parcours aux plaques historiques qui devaient être installées sur les monuments emblématiques de la ville. Les membres du Conseil des Sages ont alors déterminé le parcours de ce chemin au sein du village médiéval et travaillé sur le support, les textes, les images et symboles de ces plaques.

Le Chemin des Sages Bormes les Mimosas

Le symbole du papillon est choisi car il représente la joie, la beauté, la grâce et la légèreté de l’être. Il renvoie au pouvoir de transformation personnelle par sa forte puissance de renaissance. En effet, avant d’être papillon, cet insecte est d’abord un œuf, puis il devient chenille avant d’être une chrysalide et finalement un papillon. Chaque nouvelle étape symbolise un changement dans la vie, le lâcher-prise sur ce que vous étiez pour apprécier ce que vous êtes devenu. En tant que symbole de la sagesse, cet animal est une source d’inspiration dans la vie. Sous ses apparences fragiles,

le papillon est doté d’une grande force. En effet, sa vie est éphémère (durée de vie de quelques jours à quelques semaines) et cependant, il répand joie et bonne humeur par la grâce et la beauté de son vol, appréciant chaque instant que la nature lui offre. Alors pourquoi ne pas faire comme le papillon, aborder avec confiance tout ce que la vie nous offre, bonne ou mauvaise expérience, car après tout cela ne dure qu’un instant. Ces expériences passées ne sont-elles pas la meilleure préparation à l’avenir nous permettant d’avancer ainsi plus sereins sur les chemins de la vie ?

La biographie d’Antoine de Saint-Exupéry

Ecrivain, poète, aviateur et reporter français, voix de la résistance.

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900. Il disparaît en mer avec son avion, un Lockheed P-38 Lightning, lors d’un vol de reconnaissance pour les forces alliées le 31 juillet 1944 au large des côtes marseillaises. Il est déclaré “mort pour la France”.

Saint Exupéru

Né dans une famille de la noblesse française, il passe une enfance heureuse malgré les morts prématurées de son père et d’un frère. Elève rêveur il obtient son baccalauréat en 1917. Il s’oriente vers les beaux-arts et l’architecture. Devenu pilote durant son service militaire en 1922, il est engagé par la compagnie Latécoère future aéropostale et transporte le courrier de Toulouse au Sénégal. Parallèlement, il devient écrivain (premiers romans : courrier sud, vol de nuit).

Le Petit Prince (1945) et Terre des hommes (1939, grand prix de l’Académie française) restent deux de ses plus grands succès littéraires. Pionnier de l’aviation aéropostale il y a rencontré Jean Mermoz et Henri Guillaumet. À partir de 1932, Saint Exupéry se consacre au journalisme et aux raids aériens. Il entreprend de grands reportages en Indochine, à Moscou, en Espagne qui nourriront sa réflexion sur ses valeurs humanistes. En 1939, il sert dans l’armée de l’air, étant affecté à une escadrille de reconnaissance. Après l’armistice de juin 1940, il quitte la France pour New York avec l’objectif de faire entrer les Etats-Unis dans la guerre et y devient une des voix de la résistance. Rêvant d’action, il rejoint enfin, au printemps 1944,

une unité chargée de reconnaissances photographiques en vue du débarquement de Provence. Le 3 septembre 2003, des pièces de son aéronef ainsi qu’une gourmette à son nom sont retrouvées et formellement identifiées au large de Marseille. Le Petit Prince, écrit à New York pendant la seconde guerre mondiale et illustré avec ses propres aquarelles est publié en 1943 à New York puis en France chez Gallimard en 1946, à titre posthume. C’est son œuvre la plus connue est un conte poétique et philosophique. Le narrateur est un aviateur en panne dans le Sahara : il va rencontrer un petit prince qui s’interroge sur l’absurdité du monde des adultes.

Si sa vie comme son activité d’écrivain furent de courte durée, elles continuent d’émouvoir par leur caractère dramatique et épique. Ses récits, basés sur des observations et des expériences personnelles de l’auteur, invitent par ailleurs le lecteur à réfléchir sur le sens de l’action et du devoir de l’homme.

Le kiosque à musique

En 1948, la demande du groupe musical La Renaissance est simple : il faut un espace dédié aux représentations musicales et aménagé à cet effet ! Demande que le Conseil approuve, avec la seule réserve qu’il faudra ne pas couper le trottoir, par un escalier d’accès à la rotonde. C’est sur le toit terrasse du petit bureau des bus de la PLM (Paris Lyon Méditerranée), que l’on installe tout naturellement cette petite rotonde où se produira très rapidement le groupe constitué en 1909.

Bien que non aménagé dans ce but, l’endroit est régulièrement utilisé par quelques groupes musicaux, pour le repos du promeneur, ou pour les causeries indispensables, moments essentiels d’échanges d’informations, ou de rumeurs diverses, pour les villageois. La position est centrale, sur l’artère principale d’accès et de commerce du village. 

Le groupe musical Borméen, la Renaissance, a pris de l’ampleur. En 1920, on compte déjà plus de 30 musiciens divers, et le kiosque ne peut déjà plus contenir la totalité du groupe, qui va lui préférer les différentes places du village, privilégiant la place Gambetta. Le groupe s’est étoffé. Il en est de même, du principal évènement de l’année du village : la fête des fleurs, futur Corso du Mimosa. Depuis, le kiosque a été le témoin silencieux des confidences de milliers de personnes et la représentation photographique de son dais de bougainvillées, a fait le tour du monde.

Baludik Chemin des Sages

Retrouvez aussi le Chemin des Sages sur Baludik !

Pour découvrir le parcours ludique et géolocalisé, scannez ce QR code. Jeux et surprises vous attendent avec l’application Baludik.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu