Le projet du Chemin des Sages naît lors d’une séance du Conseil des Sages formé de 9 femmes et 9 hommes de 60 ans et plus, choisis pour leur sage expérience par les Conseillers municipaux. Ce jour-là, le sujet de réflexion porte sur la question de savoir comment faire vivre notre devise républicaine “Liberté, Égalité, Fraternité” ? 

La naissance du Chemin des Sages

L’idée germa que parsemer la ville de phrases émanant de femmes et hommes illustres, mondialement reconnus pour leur sagesse et leur humanisme, pourrait interpeller la conscience des passants borméens comme touristes. Afin de justifier cet audacieux et innovant projet aux yeux du Maire et de son Conseil municipal, la décision est prise d’allier ce parcours aux plaques historiques qui devaient être installées sur les monuments emblématiques de la ville. Les membres du Conseil des Sages ont alors déterminé le parcours de ce chemin au sein du village médiéval et travaillé sur le support, les textes, les images et symboles de ces plaques.

Le Chemin des Sages Bormes les Mimosas

Le symbole du papillon est choisi car il représente la joie, la beauté, la grâce et la légèreté de l’être. Il renvoie au pouvoir de transformation personnelle par sa forte puissance de renaissance. En effet, avant d’être papillon, cet insecte est d’abord un œuf, puis il devient chenille avant d’être une chrysalide et finalement un papillon. Chaque nouvelle étape symbolise un changement dans la vie, le lâcher-prise sur ce que vous étiez pour apprécier ce que vous êtes devenu. En tant que symbole de la sagesse, cet animal est une source d’inspiration dans la vie. Sous ses apparences fragiles,

le papillon est doté d’une grande force. En effet, sa vie est éphémère (durée de vie de quelques jours à quelques semaines) et cependant, il répand joie et bonne humeur par la grâce et la beauté de son vol, appréciant chaque instant que la nature lui offre. Alors pourquoi ne pas faire comme le papillon, aborder avec confiance tout ce que la vie nous offre, bonne ou mauvaise expérience, car après tout cela ne dure qu’un instant. Ces expériences passées ne sont-elles pas la meilleure préparation à l’avenir nous permettant d’avancer ainsi plus sereins sur les chemins de la vie ?

La biographie de Victor Hugo

Monstre sacré de la littérature française, exceptionnel dans les combats de son temps autant que par la fécondité de son imagination.

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon et mort à Paris le 26 février 1885. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de la langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a eu un rôle idéologique majeur et occupe une place marquante dans l’histoire des lettres française du XIXe siècle. Cadet d’une famille de trois garçons, son père Léopold est un général de l’Empire napoléonien. Alors qu’il est au lycée Louis-le-Grand, Victor Hugo semble déjà avoir une idée très précise sur son avenir. À 14 ans, il écrit “Je veux être Chateaubriand ou rien”.

Le 12 octobre 1822, Victor Hugo épouse Adèle Foucher, une amie d’enfance. Ils auront en tout cinq enfants dont l’ainée, Lépoldine, meurt tragiquement noyée dans la seine en 1843 et Hugo en sera très affecté. Tandis que sa femme fait de Sainte-Beuve son amant, une certaine Juliette Drouet devient sa maîtresse. Plusieurs autres aventures de l’écrivain sont connues comme Léonie d’Aunet.

Victor Hugo

Au théâtre, Victor Hugo s’est imposé comme un des chefs de file du romantisme français en présentant sa conception du drame romantique dans les préfaces qui introduisent Cromwell en 1827, puis Hernani en 1830, qui sont de véritables manifestes, puis par ses autres œuvres dramatiques, en particulier Lucrèce Borgia en 1833 et Ruy Blas en 1838. Son œuvre poétique comprend plusieurs recueils de poèmes lyriques, dont les plus célèbres sont Odes et Ballades paru en 1826, Les Feuilles d’automne en 1831 et Les Contemplations en 1856. Victor Hugo est aussi un poète engagé contre Napoléon III dans

Les Châtiments, paru en 1853, et un poète épique dans La Légende des siècles, publié de 1859 à 1883. Comme romancier, il a rencontré un grand succès populaire, d’abord avec Notre-Dame de Paris en 1831, et plus encore avec Les Misérables en 1862. Son œuvre multiple comprend aussi des écrits et discours politiques, des récits de voyages, des recueils de notes et de mémoires, des commentaires littéraires, une correspondance abondante, près de quatre mille dessins dont la plupart réalisés à l’encre, ainsi que la conception de décors intérieurs et une contribution à la photographie.

Très impliqué dans le débat public, Victor Hugo a été parlementaire sous la monarchie de Juillet et sous la Deuxième et Troisième Républiques. Il s’est exilé pendant près de vingt ans à Jersey et Guernesey sous le Second Empire, dont il a été l’un des grands opposants. Attaché à la paix et à la liberté et sensible à la misère humaine, il s’est exprimé en faveur de nombreuses avancées sociales, s’est opposé à la peine de mort et a soutenu l’idée d’une Europe unifiée. Son engagement résolument républicain dans la deuxième partie de sa vie et son immense œuvre littéraire ont fait de lui un personnage emblématique, que la Troisième République a honoré par des funérailles nationales.

Les Misérables Victor Hugo

Sa dépouille est exposée sous l’Arc de triomphe durant une nuit et le transfert de sa dépouille au Panthéon de Paris le 1er juin 1885, dix jours après sa mort par le corbillard “des pauvres”(comme il l’a souhaité) est suivi par une foule de deux millions de personnes. Des délégations du monde entier ont fait le déplacement pour un dernier hommage. Ayant fortement contribué au renouvellement de la poésie et du théâtre et ayant marqué son époque par ses prises de position politiques et sociales, Victor Hugo est encore célébré aujourd’hui, en France et à l’étranger, comme un personnage illustre, dont la vie et l’œuvre ont fait l’objet de multiples commentaires et hommages.

La Maison et le Parc du Cigalou

Le Parc de Cigalou a connu plusieurs propriétaires au fil des ans. Le premier propriétaire était Alfred Courmes, qui a hérité du parc de ses parents en 1893. Il a agrandi la propriété en 1908, alors qu’elle était principalement constituée de terrains incultes avec quelques oliviers et pins. Le terrain était situé dans le quartier de la Blèque et appartenait à plusieurs propriétaires, dont Monsieur Audibert de Bormes et Monsieur Félix Bremond du Lavandou. En 1909, Alfred Courmes acquiert une parcelle supplémentaire de 49m2 appartenant à la commune, dans le quartier Saint-Esprit. Ensuite, une partie de la propriété a été achetée par Madame Goulin, une artiste lyrique parisienne, suivie par Madame Augustine Bérengier et son fils Louis Chenus.

Parc du Cigalou

En 1925, les époux Cauvet ont acheté la partie construite par les époux Bérengier-Chenus, qui est maintenant occupée par la “Maison du Club de l’Amitié”. En 1928, Madame Germaine Delafon-Jacob et sa fille Madeleine Saupique ont acquis une partie du parc appartenant à Madame Goulin. Elles ont agrandi la propriété en 1940 en acquérant une autre parcelle de terrain à Monsieur Ernest Cauvet, ancien entrepreneur de travaux publics. Madame Germaine Delafon-Jacob et Madeleine Saupique sont les héritières de la célèbre entreprise de faïences sanitaires Jacob Delafon. Germaine Delafon, qui était de constitution fragile, a séjourné à Bormes les Mimosas pour améliorer sa santé. Son mari, Eugène, lui a acheté la propriété du Cigalou. Germaine a planté de nombreux arbres exotiques dans le parc pour son bien-être. La maison était occupée par elle-même, son mari, leur fille Madeleine Saupique et leurs petites-filles, ainsi que du personnel de maison.

Après la Seconde Guerre mondiale, la propriété a été transformée en hôtel, l’Hôtel du Cigalou, avec son parc. En 1979, la commune a racheté le parc et la maison. Le parc est désormais ouvert au public et accueille des événements tels que Mimosalia, une exposition de plantes rares, ainsi que des concerts pendant la saison estivale. Jules Emile Eugène Jacob, industriel et maire de Damparis, est décédé en 1941. Germaine Delafon est décédée en 1980. La famille de Madame Jacob est toujours présente à Bormes les Mimosas.

Baludik Chemin des Sages

Retrouvez aussi le Chemin des Sages sur Baludik !

Pour découvrir le parcours ludique et géolocalisé, scannez ce QR code. Jeux et surprises vous attendent avec l’application Baludik.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu