Descriptif

Leurs œuvres sont régulièrement exposées internationalement : Amsterdam, Berlin, Chicago, New York, Londres, Washington, la Yale University Art Gallery, Montréal, le Louvre, le musée d’Orsay, le Petit Palais, le musée National du château de Versailles, les musées de Bayonne, Samer, Tours, Hyères les Palmiers et Bormes les Mimosas.

Jean-Charles Cazin, peintre, sculpteur et céramiste, professeur de dessin à l’école d’architecture de Tours, enseigne « la mémoire pittoresque », une méthode consistant à observer et reproduire de mémoire les modèles. Puis il devient conservateur du musée des Beaux-Arts de Tours. À 27 ans, il épouse Marie Guillet, elle-même sculpteur et peintre. Ce couple d’illustres artistes transmet et partage leur passion à leur fils Michel. Ils organisent des séances de travail communes où ils posent les uns pour les autres. Jean-Charles Cazin est reconnu pour avoir renouvelé, d’une manière originale, le traitement des thèmes historiques et bibliques. Il collabore, avec son épouse et son fils, notamment sur « Judith au camp ».

Michel se marie avec Berthe Yvart également céramiste et créatrice d’objets d’art. Dès 1891, Jean-Charles partage sa vie entre Le Lavandou, alors hameau de Bormes, et le Pas-de-Calais. Amoureux de la commune, il repose dans le petit cimetière au pied de la Chapelle Saint-François de Paule. Sa femme Marie est l’auteur du buste qui orne sa sépulture

Jean-Charles Cazin (Samer, 1841 – Le Lavandou, 1901)
Marie Cazin, née Guillet (Paimbœuf, 1844 – Equihen, 1924)
Jean-Marie Michel Cazin, dit Michel (Paris, 1869 – Boulogne sur Mer, 1917)
Berthe Cazin, née Yvart (Boulogne sur Mer, 1872 – Sèvres, 1971).

Annulée - Exposition  Cazin -

Infos pratiques

Ouverture & horaires

Du 24/10/2020 au 10/01/2021.
Fermé le lundi.
Mardi au vendredi 10h-12h / 14h-17h30
Samedi et dimanche 10h-12h.

Tarifs &
réservation

Tarifs

  • Gratuit.

Contact

Musée des arts et histoire
Rue Carnot
83230 Bormes-les-Mimosas

+33 (0)4 94 01 38 38

bormeslesmimosas.com